Parution du n°224 : « Faire autorité dans la France du XIXe siècle »

Le numéro spécial du Mouvement Social, « Faire autorité dans la France du XIXe siècle », sous la direction de Pierre Karila-Cohen, vient de paraître.

Ce numéro est disponible en librairie. Il peut être également commandé en ligne.

Vous trouverez ci-dessous la couverture et la description du numéro. Le sommaire est consultable ici.

Couverture

Image1

Description

Dans la France du XIXe siècle se diffuse la crainte d’une profonde « crise de l’autorité ». Les légitimités traditionnelles ne posséderaient plus l’évidence dont elles auraient été entourées avant la rupture révolutionnaire. De fait, ce « droit ou pouvoir de commander, de se faire obéir » interroge : d’où vient cette capacité à obtenir l’obéissance d’autrui sans avoir à user de force ou de persuasion ? Cette question politique et philosophique majeure se pose aussi, beaucoup plus quotidiennement, dans les relations sociales ordinaires et dans tous les domaines de l’activité humaine.

Il s’agit donc ici d’examiner les modalités par lesquelles s’exerce la relation sociale d’autorité dans la France du XIXe siècle, entre continuités et invention, imposition et négociation. Cette dynamique affecte en premier lieu les rapports entre les serviteurs de l’État – gendarmes, instituteurs, militaires, maires dans une certaine mesure – et le reste de la population, mais constitue aussi un enjeu important dans d’autres configurations : dans la famille, l’entreprise, les tribunaux de commerce, au village, ou encore dans l’entre-deux incertain qu’opère le romancier entre littérature et politique.

Mise en ligne le 17 septembre 2008.
© 2001-2007 Le Mouvement Social.