Évelyne Diebolt, Christiane Douyère-Demeulenaere (dir.), Un siècle de vie associative…, 2002

Diebolt (Évelyne) et Douyère-Demeulenaere (Christiane), sous la direction de, Un siècle de vie associative : quelles opportunités pour les femmes ?, Colloque international tenu à l'Assemblée nationale et au Centre historique des Archives nationales les 14-15-16 mai 2001 pour la commémoration du centenaire de la loi 1901, Paris, Femmes et Associations, 2002, 246 p.

À côté des grandes manifestations organisées en 2001 à l'occasion du centenaire de la loi 1901 sur les associations – voir par exemple Claire Andrieu, Gilles Le Béguec et Danielle Tartakowsky (dir.), La loi de 1901 à l'épreuve du siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2001 – signalons l'initiative conjointe d'une historienne des associations féminines (Évelyne Diebolt, spécialiste de l'histoire des femmes dans l'action sanitaire, sociale et culturelle) et d'une archiviste (Christiane Douyère-Demeulenaere, conservateure du patrimoine aux Archives Nationales) consacrée à l'histoire des associations féminines. Les deux manifestations conjointes qu'elles ont organisées en 2001 – un colloque international et une journée d'études consacrée aux archives – viennent de donner lieu à une publication. Celle-ci rassemble des travaux de chercheurs et chercheuses, mais aussi des points de vue d'acteurs et actrices de la vie associative d'une part, et d'archivistes cherchant à sauvegarder et à mettre à disposition les archives des associations féminines d'autre part. La rencontre entre universitaires et personnalités actives du monde associatif fut l'un des points forts du colloque. Les discussions permirent notamment de débattre des relations hommes-femmes dans les associations mixtes, du principe de la non-mixité dans les associations féminines ou encore de l'évolution des relations entre associations féminines et masculines. Les communications publiées mettent l'accent sur le rôle de la religion, en particulier catholique et protestante, dans le développement des associations féminines et dans l'éducation des femmes. C'est ainsi que sont évoquées la Ligue des femmes françaises au début du XXe siècle, les mouvements d'action catholique dans l'entre-deux-guerres, les Guides de France ou encore le mouvement Jeunes Femmes1, pour ne citer que quelques organisations étudiées dans un petit volume stimulant.

Marie-Emmanuelle Chessel
1 Sur Jeunes Femmes, voir aussi l’article de Mathilde Dubesset, « Les figures du féminin à travers deux revues féminines, l'une catholique, l'autre protestante, "La Femme dans la vie sociale" et "Jeunes femmes", dans les années 1950-1960 », Le Mouvement Social, n° 198, 2002, p. 9-34.
Pour citer
Marie-Emmanuelle Chessel, « Compte rendu de Évelyne Diebolt, Christiane Douyère-Demeulenaere (dir.), Un siècle de vie associative…, 2002 », Le Mouvement Social, n° 217 (octobre-décembre 2006), p. 103, et en ligne : http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=299.
Mise en ligne le 15 février 2003.
© 2001-2007 Le Mouvement Social.