André D. Robert, Le syndicalisme enseignant et la recherche. Clivages, usages, passages, 2004

Robert (André D.), Le syndicalisme enseignant et la recherche. Clivages, usages, passages. Grenoble, Presses universitaires de Grenoble – Institut national de la recherche pédagogique, 2004, 389 pages.

Produit d’une recherche INRP lancée en 2000 sous le titre « L’utilisation des résultats de la recherche par les enseignants : rôle et fonction des associations professionnelle et organisations syndicales », divers regards se croisent dans cet ouvrage : des responsables syndicaux, des responsables de revues syndicales, des responsables de centres de recherches des syndicats enseignants – manque l’Institut de recherches sur l’histoire du syndicalisme des enseignements de second degré –, les chercheurs, spécialistes des sciences de l’éducation surtout, quelques historiens. Mais des groupes pédagogiques – Les Cahiers pédagogiques –, des associations de spécialistes ne figurent pas.

André Robert pose d’emblée la question centrale : comment les syndicats enseignants « redéploient » le discours de la recherche ? D’où la priorité accordée aux réactions de leurs dirigeants. Leur « intéressement en écho » s’accompagne le plus souvent d’un désir de recherche qui contraste avec les anciennes réticences ou parfois refus. Dès lors, dans sa diversité, le syndicalisme enseignant devient, plus que jamais par l’activité de recherche qu’il provoque ou qu’il accepte, le lieu de la réflexion sur l’enseignement et la condition enseignante. D’où l’intérêt de cet ouvrage.

Jacques Girault
Pour citer
Jacques Girault, « Compte rendu de André D. Robert, Le syndicalisme enseignant et la recherche. Clivages, usages, passages, 2004 », Le Mouvement Social, et en ligne : http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=843.
Mise en ligne le 15 octobre 2005.
© 2001-2007 Le Mouvement Social.